Les brevets Canon révèlent des informations sur la mise au point automatique contrôlée par les yeux dans l’EOS R3

Rendu célèbre avec les appareils photo reflex 35 mm comme l’EOS 3 et l’EOS 5 (A2 / A2e aux États-Unis), le système de mise au point automatique à commande oculaire de Canon a été cruellement manqué par certains au cours des deux dernières décennies. Il n’a jamais été intégré à l’un de leurs reflex numériques, mais il semble qu’il fera un retour dans l’appareil photo sans miroir Canon EOS R3 récemment annoncé.

De nouveaux brevets déposés par Canon (US 2021/0124239 et US 2021/0125375) ont maintenant révélé quelques informations sur la façon dont l’utilisateur pourra interagir avec lui via le système de menus et comment vous pourrez le calibrer. La mise au point automatique contrôlée par les yeux n’était pas parfaite à l’époque du cinéma, espérons que Canon l’a compris maintenant.

Le premier brevet (US 2021/0124239) décrit les fonctions de menu de la fonction de mise au point automatique à commande oculaire, nous donnant une indication sur ce à quoi les menus pourraient ressembler en général sur l’EOS R3. Il semble que la configuration du système de contrôle visuel offrira une quantité décente d’options de personnalisation, bien que les choses pourraient éventuellement changer entre ce qui est dans le brevet et ce que nous voyons dans la caméra finale le jour de la sortie.

Ce brevet ne donne pas trop de détails sur les moyens techniques entourant le contrôle visuel et le matériel dont il peut tirer parti, mais il semble qu’il sera en grande partie basé sur le logiciel, ce qui a beaucoup de sens étant donné la puissance de traitement à l’intérieur. caméras ces jours-ci. Ils ont parcouru un long chemin depuis l’époque de l’EOS 5.

Le deuxième brevet (US 2021/0125375) donne des détails sur l’étalonnage du système de mise au point automatique à commande oculaire. Comment il va reconnaître ce que vous regardez. Essentiellement, vous suivrez une cible en mouvement autour du viseur et il surveillera votre œil comme vous le faites à l’aide d’une LED infrarouge. Il utilise ensuite la lumière infrarouge réfléchie sur votre œil afin de déterminer où vous regardez.

Il reste à voir dans quelle mesure ce système fonctionnera avec les personnes qui portent des lunettes. C’était l’une des plus grandes plaintes concernant le système de mise au point automatique à commande oculaire de la part des utilisateurs des reflex 35 mm EOS 3 et EOS 5. Espérons que Canon a trouvé un moyen de le faire fonctionner, bien qu’il soit possible que, quelle que soit sa qualité, les éléments optiques dans les lunettes puissent encore perturber l’appareil photo.Il sera donc intéressant de voir comment cela fonctionne dans le monde réel et à quel point ils ont réussi à surmonter ce problème.

Fait intéressant, le brevet ne montre pas un corps qui ressemble à l’EOS R3. Bien sûr, les brevets ne montrent pas souvent, ni même généralement, l’appareil photo exact dans lequel une technologie peut être mise en œuvre, mais avec les détails présentés dans cette illustration, peut-être que Canon travaille déjà sur l’ajout d’une mise au point automatique contrôlée par les yeux à d’autres appareils photo à venir, trop.

La technologie a cependant parcouru un long chemin au cours des 30 dernières années, donc je m’attends à ce qu’elle ait au moins une certaine amélioration de la fiabilité par rapport à l’ancienne.

Plan du site - Sitemap